17 décembre 2018

Les diabétiques

48417752_914401448949438_2341478116645404672_n

Assieds toi un instant et écoute ce que je vais te dire.

Parce que je te vois toi, de loin, à ricaner d'eux.

 

Tu te dis que c'est parce ce que c'est le début et qu'ils verront bien, au fil du temps, comme la passion se joue de leurs certitudes.

Qu'ils sont drôles de penser que le monde continuera de leur donner le tournis tant qu'ils seront main dans la main.

Que c'est au mieux mignon, au pire absolument infecte de sirop de glucose tout coulant.

Et qu'ils finiront par avoir envie de s'en laver les mains.

Parce que les sentiments c'est ça: un peu d'étourdissement pour beaucoup de mièvrerie.

 

Mais t'as rien compris mec.

 

T'as rien compris à ce qu'elle ressent pour lui. T'as aucune idée de ce qui la renverse depuis des mois.

Tu t'imagines pas à quel point ils ont essayé, essayé de rationaliser ce boucan qui ne cesse d'accroitre dans tout leur être.

Ils ont mis des casques anti-bruit, les décibels sont passées à travers.

Tu l'entends pas, toi, leur musique.

Et puis tu t'imagines même à quel point c'est impossible pour eux d'éteindre le son, d'essayer d'écouter autre chose.

Qu'est ce que tu connais de leur vie d'abord ? Tu l'as vécue, toi, l'hécatombe d'avant ? Celle qui les a menés jusqu'ici ?

Ils n'avaient rien demandé. Au mieux ils l'avaient un peu rêvée, au pire ils se consolaient en se disant qu'il n'y avait qu'à ramasser ce qui existait déjà, et puis le vivre un peu.

Parce que les gens comme toi racontent à tout le monde que s'aimer de cette façon c'est une chimère qui ne prend racine que dans les téléfilms de Noël.

Et surtout comme ils s'en cognent au fond de savoir ce que tu penses.

Ils sont seulement tristes que toi tu n'y crois pas. Attristés pour toi parce qu'ils ont longtemps été à ta place.

A penser qu'ils sont obligés d'avoir mal pour espérer un peu de baume apaisant.

Se choper des sciatiques pour au moins espérer quelques massages.

 

Mais tu sais mec, on a longtemps répété à leur vie qu'il fallait qu'elle souffre pour être belle.

 

Sauf que la beauté tu vois, elle est là sans qu'on la façonne, sans qu'on la brutalise pour qu'elle ressemble aux autres.

Elle est simple, naturelle et sans artifice.

 

Et ce qu'elle est jolie leur vie!

 

Belle même cabossée des accidents du passé. D'une beauté brute et sans pareille.

Belle parce qu'elle est innocente, bienveillante et espiègle.

 

Elle est belle parce qu'elle est faite de leurs imperfections et de leurs profonds espoirs.

 

Allez...baisse pas la tête.

Tu pouvais pas savoir tout ça.

 

T'as le droit tu sais d'ajouter du sucre dans ta vie à toi. Même si on te sermonne que tu deviendras diabétique du bonheur.

Y a trop de gens qui s'imaginent que ce qui est sain est forcément fade.

 

Sois pas comme tous ceux-là. Tu mérites tellement mieux que ça.

 

Tiens, je te passe le sucrier..

 

Posté par luluuuberlu à 22:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]